La peau : lieu sensible, lieu de mémoire, matière pour la danse

Ga-Young Lee

Abstract :
International audience
This article is a description of the dynamic relationship which is occurring between theory and practise during the process of the contemporary choreographic creation. The dynamic relationship is the one of my self creation, which question the beginning of movement from the perception and the sensation that the skin receive. The skin is here a living raw material to be aware of movement and to perceive and conceive the dance not only for dancer but also for spectator. Throughout the various experiences exploring the sensory capacity of the skin, this research try to have a different looking of dance, apprehending it from the skin.
Cet article est une description de la relation dynamique qui a lieu entre théorie et pratique durant le processus de la création chorégraphique. La relation dynamique explorée est celle de ma propre création, qui interroge la genèse du mouvement à partir des perceptions et des sensations que reçoit la peau. La peau y est un vecteur d’une prise de conscience du mouvement et de la danse non seulement pour le danseur mais aussi pour le spectateur. À travers les diverses expériences explorant les capacités sensorielles de la peau, cette recherche tâche de saisir la danse autrement, de la saisir depuis et par la peau.
Published : 2008-10-09
Document Type : Conference papers
Affiliation : Université de Nice Sophia-Antipolis (UNSA)
Source : hal-03441286

Citation

Ga-Young Lee, « La peau : lieu sensible, lieu de mémoire, matière pour la danse », Corps et savoir, 2008-10-09. URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03441286