Théorie de l’inquiétude

Xavier Mauméjean

Lire ce document
Abstract :
L’auteur présente une analyse nouvelle et marginale du genre littéraire qu’est l’uchronie en se fondant sur la notion « d’inquiétude », notamment empruntée à Aristote. Si l’uchronie est souvent conçue comme « divergente », elle peut tout aussi bien « converger » vers le présent et le monde tels que nous les connaissons. Dès lors, en reliant le « passé imposé » au « passé fantasmé », elle offre une réponse littéraire aux quatre degrés de l’inquiétude que l’homme peut expérimenter (immédiate, intentionnelle, altruiste et collective). Le mensonge, quant à lui, n’est rien d’autre qu’une forme d’uchronie personnelle sans cesse réinventée.
Published : 2006-10-13

Citation

Xavier Mauméjean, « Théorie de l’inquiétude », Cycnos, 2006-10-13. URL : http://epi-revel.univ-cotedazur.fr/publication/item/640