Samuel Minne

Yesterday Never Dies : perdre et retrouver l’Histoire dans quatre sociétés post-cataclysmiques

Lire ce document
Abstract :
La littérature de science-fiction est obsédée par la perte de l'histoire. A travers Niourk de Wul, Un Cantique pour Leibowitz de Miller, L'Intersection Einstein de Delany et Le Slynx de Tolstoï, apparaissent différentes stratégies intradiégétiques pour reconquérir un passé perdu, retrouver les bribes d'une mémoire oubliée.
Keywords : histoire, postcataclysme, oubli, amnésie
Published : 2006-11-15

Citation

Samuel Minne, « Yesterday Never Dies : perdre et retrouver l’Histoire dans quatre sociétés post-cataclysmiques », Cycnos, 2006-11-15. URL : http://epi-revel.univ-cotedazur.fr/publication/item/615