Contestations militantes vs. projets d'aménagements touristiques en temps de pandémie.

Christophe Guibert

Page de l'archive
Abstract :
International audience
Cette communication entend interroger, d’un point de vue sociologique, les modes variés de contestation qui structurent le débat public local face à des projets d’aménagements « touristico-sportifs » dans l’ouest de la France. Une vague artificielle de surf à Saint-Père-en-Retz (en Loire-Atlantique) et un port de plaisance à Brétignolles-sur-Mer (en Vendée) constitueront les deux cas pris pour objet aux fins d’analyse. Si le premier projet a été abandonné par son promoteur à la suite de controverses politiques et écologiques, le second continue de rester sur l’agenda politique (Padioleau, 1982) des autorités locales depuis 2001 (Guibert, 2011). Les arguments vantant ces deux projets se positionnent principalement dans le champ des retombées économiques et des profits escomptés pour les territoires littoraux (offre touristique supplémentaire, animation à l’année, création d’emplois, désenclavement géographique). Concernant le projet de port de plaisance en Vendée, la municipalité affirme depuis le début du projet (en 2002/2003) que cet équipement permettrait au territoire communal de bénéficier de retombées économiques substantielles, de développer l’emploi local et de proposer une offre touristique singulière. Les arguments et les profits escomptés se situent globalement au sein de la sphère économique.
Published : 2022-11-08
Document Type : Conference papers
Affiliation : Université d'Angers (UA)

Citation

Christophe Guibert, « Contestations militantes vs. projets d'aménagements touristiques en temps de pandémie. », Colloque pluridisciplinaire AsTRES, 2022-11-08. URL : https://hal.science/hal-04088835