Les leurres de l’altérité : stratégie romanesque et projet idéologique dans Jane Eyre

Christian Gutleben

Lire ce document
Abstract :
A la fois par sa logique architextuelle et ses choix narratifs, Jane Eyre s’inscrit dans le cadre d’une autobiographie édifiante sur le plan moral et religieux. Pourtant à l’intérieur de ce cadre conformiste, le personnage éponyme détonne par sa singularité tant elle semble dépourvue des attributs d’une héroïne romanesque. Le lecteur est donc confronté à une opposition entre l’orthodoxie du cadre de la narration et l’hétérodoxie de l’objet de la narration, à un écartèlement entre sujet narrant et sujet narré. C’est cette tension interne que cet article se propose d’analyser pour éclairer les ambiguïtés axiologiques d’un roman qui réussit à condamner l’altérité tout en la valorisant.
Published : 2010-03-11

Citation

Christian Gutleben, « Les leurres de l’altérité : stratégie romanesque et projet idéologique dans Jane Eyre », Cycnos, 2010-03-11. URL : http://epi-revel.univ-cotedazur.fr/publication/item/290