Les tenues du violon en Europe, XVIe-XVIIIe siècles. Identification, implications, restitution

Cyril Lacheze

Lire ce document Page de l'archive
Abstract :
Actes de la journée d’études du 15 novembre 2018 au Palais Lascaris (Nice)
International audience
Les aspects techniques du jeu de la musique ancienne européenne peuvent, dans la pratique actuelle, être employés de façon routinière sans réaliser de démarche d’analyse des sources et d’adaptation du geste au contexte historique considéré. Or, un tel « retour aux sources » peut mettre en évidence des différences notables entre la pratique ancienne et celle habituellement employée, susceptibles de modifier considérablement l’expérience de jeu de même que le rendu sonore. Après une discussion sur les tenants et aboutissants de cette démarche dans le cadre de lamusique ancienne et d’autres formes d’« histoire appliquée », nous nous proposons de réaliser cet exercice de relecture des sources dans le cadre de la tenue du violon et de l’archet. Il apparaît alors que, malgré une disparité des sources et un tableau légèrement différent selon que l’on considère les sources textuelles ou iconographiques, cet instrument a majoritairement été employé en position « basse », et en plaçant le pouce de la main droite sous la hausse de l’archet, jusqu’au tournant, voire au premier tiers, du XVIIIe siècle. Cette technique semblait même employée par des virtuoses tels que Biber, suggérant pour le violoniste actuel une technique radicalement différente de celle habituellement employée.
Published : 2022
Document Type : Book sections

Citation

Cyril Lacheze, « Les tenues du violon en Europe, XVIe-XVIIIe siècles. Identification, implications, restitution », Restitutions et patrimonialisation musicales, 2022. URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03563754