« Une musique sur le fil », expérience clinique d’une musicothérapie en service de néonatologie

Sophie Boucheix

Abstract :
National audience
From the silence of observation to the musicality of a session shared with the premature baby and his parents, the music pulls and patiently weaves its thread in a neonatology department. Music therapy, in this context, makes sound and music its material and its base, densifying and enriching itself by touches and successive layers. The music is plural and draws its foundations in a sonic archaism where it is a question of creating the sound of the extension of the breath, where the ostinato is transformed into a melody of the vowels, into intervals games, thus creating a sound architecture specific to the musical composition. If the sound is a stimulation adjusted and addressed to the baby and his entourage, it becomes a meeting space where sounds and words come together to structure the time, give it a coherence when everything is chaos. The song of the first name or the lullaby make the link with the family history and reinvest sense, creating also a space of the possible, a sound envelope of the symbolization, the representation. It is an incarnated music for this being in the making which is the baby born premature. Through three clinical vignettes, these different musical parameters will take shape and meaning. The musical envelope will be that of the capacity, structuring, alternation, interaction and creativity. The therapist's approach will be questioned through a music reinvented at each moment, in the temporality of the "here and now" and through the successive temporalities that constitute the process of care. From this musical composition the music therapist will attempt to create the conditions for a possible resonance.
Du silence de l’observation à la musicalité d’une séance partagée avec le bébé né prématuré et ses parents, la musique tire et tisse patiemment son fil au sein d’un service de néonatologie. La musicothérapie, dans ce contexte, fait du son et de la musique sa matière et son socle, se densifiant et s’enrichissant par touches et couches successives. La musique est plurielle et puise ses fondements dans un archaïsme sonore où il s’agit de faire naître le son du prolongement du souffle, où l’ostinato se transforme en mélodie des voyelles, en jeux des intervalles, créant ainsi une architecture sonore propre à la composition musicale. Si le sonore est une stimulation ajustée et adressée au bébé et à son entourage, elle devient un espace de rencontre où les sons et mots se côtoient pour structurer le temps, lui redonner une cohérence quand tout est chaos. La chanson du prénom ou la berceuse font le lien avec l’histoire familiale et réinvestissent du sens, créant également un espace du possible, une enveloppe sonore de la symbolisation, de la représentation. C’est une musique incarnée pour cet être en devenir qu’est le bébé né prématuré. Au travers de trois vignettes cliniques, ces différents paramètres musicaux vont prendre corps et sens. L’enveloppe musicale sera celle de la contenance, de la structuration, de l’alternance, de l’interaction et de la créativité. La démarche du thérapeute va être questionnée au travers d’une musique à chaque instant réinventée, dans la temporalité de l’« ici et maintenant » et au travers des temporalités successives que constitue le processus de soin. De cette composition musicale le musicothérapeute tentera de créer les conditions d’une possible résonance.
Published : 2018-12
Document Type : Journal articles
Affiliation : association française de musicothérapie (AFM)
Source : hal-03430975

Citation

Sophie Boucheix, « « Une musique sur le fil », expérience clinique d’une musicothérapie en service de néonatologie », Revue française de musicothérapie, 2018-12. URL : https://hal.science/hal-03430975