Yosemite, the Birth of a Heterotopia, and Frederick Law Olmsted’s Views on Landscape Design.

Jacky Martin

Lire ce document Page de l'archive
Yosemite, naissance d’une hétérotopie et la pensée paysagère de Frederick Law Olmsted
Abstract :
International audience
This paper adapts Michel Foucault’s concept of hétérotopie as a dual structure to examine how Frederick Law Olmsted links natural and urban spaces in his statements about creations like the Yosemite land grant, Central Park and Prospect Park. In accordance with the logics of networks, parks are considered less as self-contained units than dynamic structures regulating the relationships between cities and their compensatory extensions. In that interactional context, Yosemite, such as it was planned in Olmsted’s Preliminary Report, appears as the ideal heterotopia while Prospect Park stands for the nearly perfect example of the civil and civilizing project that was never fully achieved in Central Park. Whereas the various influences to which Olmsted was submitted coalesced in Prospect Park, Olmsted’s pastoral enclaves failed to integrate the new aspirations that surfaced during the last quarter of the 19th century. A study of Central Park during that period shows that, in spite of Olmsted’s resistance, the park, far from being adulterated, continued to evolve as a robust adaptive structure.
E 30 JUIN 1864, peu de temps avant sa mort, Abraham Lincoln signait l'acte faisant cession à l'état de Californie d'une vallée située dans la Sierra Nevada pour en faire une réserve foncière destinée à instruire et divertir le peuple américain en toute éternité. La chose passa inaperçue, mais elle était proprement inouïe. Peu de temps après, le gouverneur de l'état nommait Frederick Law Olmsted, qui assurait les fonctions de directeur général des mines d'or de Mariposa proches de la vallée, pour assurer les fonctions de président de la commission chargée de mettre en oeuvre ces dispositions. Ainsi se trouvaient rapprochées deux séries d'événements dans une rencontre que certains ne manquèrent pas de qualifier de providentielle : la première réserve foncière créée aux États-Unis trouvait en l'architecte paysagiste de Central Park un artiste à la hauteur de l'événement. 1 Ainsi s'écrit la petite histoire qui perçoit dans ce qui n'était qu'un heureux concours de circonstances, une logique historique irréfragable. Même si Olmsted avait l'impression de prendre en main « le plus noble parc public du monde », 2 le rapport entre un parc naturel et un parc urbain n'allait pas
Published : 2014
Document Type : Journal articles
Affiliation : Université Paul-Valéry - Montpellier 3 (UPVM)

Citation

Jacky Martin, « Yosemite, the Birth of a Heterotopia, and Frederick Law Olmsted’s Views on Landscape Design. », Cycnos, 2014. URL : https://shs.hal.science/halshs-03117925