Les reprises nominales par one et Ø : anaphore, quantification et qualification

Jean-Claude Souesme

Lire ce document
Abstract :
L’emploi de ONE comme prop-word paraît on ne peut plus naturel comme forme de reprise d’un nom. Par suite, ONE conserve toutes les propriétés initialement associées à l’élément de la classe à laquelle il appartient; cette classe est nécessairement construite comme qualitativement hétérogène. Inversement, Ø est employé lorsqu’on se réfère à un autre élément de la classe sans prendre en compte les différences qualitatives entre les deux occurrences : l’emploi de Ø implique l’appartenance à un même domaine notionnel, et donc l’existence des mêmes propriétés fondamentales.
Using ONE as a prop-word seems natural enough when it comes to referring to a noun just used. Then ONE still retains all the properties initially associated with the element of the class referred to ; this class then is construed as qualitatively heterogeneous. Conversely, Ø is used when referring to another element of the same class without paying heed to the qualitative differences between the two occurrences : the use of Ø implies that they belong to the same notional domain, and that the same fundamental properties can be retrieved.
Published : 2004-07-20

Citation

Jean-Claude Souesme, « Les reprises nominales par one et Ø : anaphore, quantification et qualification », Cycnos, 2004-07-20. URL : http://epi-revel.univ-cotedazur.fr/publication/item/714