L'islamisation de la science

Faouzia Charfi

Lire ce document Page de l'archive
Abstract :
International audience
L’évolution des sciences en pays d’islam, leur essor puis leur déclin, est revisitée compte tenu du contexte historique. Le mouvement remarquable de traduction des textes scientifiques anciens vers l’arabe est entrepris à partir du VIIIe siècle par la dynastie des Abbassides, se positionnant comme les successeurs des Sassanides et cherchant à perpétuer la tradition zoroastrienne de la traduction.Cette ouverture vers les savoirs anciens a conduit à une période de grande production scientifique et ne ressemble en rien à l’attitude défensive menant à la promotion de l’« islamisation de la connaissance » présentée par des intellectuels musulmans dans les années 1970. Le débat historique entre les deux réformistes arabes du XIXe siècle, Muhammad Abdou et Farah Antun, reste d’une grande actualité et nous éclaire sur les obstacles majeurs à la séparation entre la religion et la science en pays d’islam.
The development of the sciences in Islamic countries, their rise and then their decline, is revisited in the light of the historical context. The remarkable movement to translate ancient scientific texts into Arabic was undertaken from the 8th century onwards by the Abbasid dynasty, who positioned themselves as successors to the Sassanids and sought to perpetuate the Zoroastrian tradition oftranslation. This openness to ancient knowledge led to a period of great scientific production and bears no resemblance to the defensive attitude that led to the promotion of the "Islamisation ofknowledge" presented by Muslim intellectuals in the 1970s. The historical debate between the two nineteenth-century reformists, Muhammad Abdou and Farah Antun, remains highly topical and sheds light on the major obstacles to the separation of religion and science in Islamic countries.
Published : 2024-02
Document Type : Journal articles
Affiliation : Université de Tunis

Citation

Faouzia Charfi, « L'islamisation de la science », Alliage, 2024-02. URL : https://hal.science/hal-04421362