Principauté territoriale ou principauté familiale ? Les manifestations du pouvoir des Marchiones sur l’Italie centrale au XIe siècle.

Maxime Fulconis

Page de l'archive
Territorial principality or family principality? The manifestations of the power of the Marchiones over central Italy in the 11th century
Abstract :
Au cours du XIe siècle, la famille des Marchiones étend son influence sur le centre de la péninsule italienne, entre Lucques, Spolète et Tarquinia. Ils dirigent alors une principauté semblable à celles que contrôlent plus au nord les Obertenghi, les Aleramici et les Arduinici, et similaire aux principautés territoriales françaises.Le pouvoir de la famille repose alors sur l’établissement ou l’appropriation de deux types de territoires : d’une part, des circonscriptions administratives (comtés, duchés, marches) dont elle obtient la charge et, d’autre part, de divers types de territoires socio-culturels. Au quotidien, ce pouvoir se manifeste par la construction de fortifications, de ponts ou de curtes, le fait de tenir cour ou de rendre justice dans certains lieux, l’établissement de réseaux de fidèles, l’accumulation de terres et de droits, ou encore par une pratique de l’espace faite d’itinérance entre plusieurs lieux de vie, de parties de chasse ou de l’appropriation de certains lieux marqués jusque dans leur toponymie du sceau familial.Nous proposons d’abord d’expérimenter en quoi les SIG permettent de représenter ces pratiques, ces manifestations du pouvoir et ces territoires, tout en dépassant certaines problématiques induites par la nature des sources. L’usage des cartes permettra également de mettre en lumière leur répartition dans l’espace et leur superposition spatiale, car le pouvoir des Marchiones et leur principauté reposent en grande partie sur des jeux de cospatialité. Ces outils permettront d’analyser et d’expliquer le fonctionnement de la principauté et ses manifestations territoriales, dont il est alors notamment possible de distinguer des « zones internes » et ses « zones externes ».Enfin, nous proposons d’étudier les évolutions de ces phénomènes au cours du temps. Il s’agira pour cela d’explorer l’utilité du concept de « système complexe adaptatif » pour analyser les reconfigurations permanentes du pouvoir des Marchiones et de ses manifestations territoriales2. À chaque génération, les Marchiones modifient en effet leur rapport au territoire familial, processus qui les conduit à devenir au XIIe siècle de simples seigneurs territoriaux à l’influence et au comportement très local.
Published : 2023-06-21
Document Type : Conference papers
Affiliation : Centre de Recherche Roland Mousnier Histoire et Civilisation (CRM) ; École Pratique des Hautes Études (EPHE) ; Université Paris sciences et lettres (PSL)-Université Paris sciences et lettres (PSL)-Sorbonne Université (SU)-Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS)

Citation

Principauté territoriale ou principauté familiale ? Les manifestations du pouvoir des Marchiones sur l’Italie centrale au XIe siècle., 2023-06-21. URL : https://hal.science/hal-04338514