L’eau, le roi et les seigneurs en Île-de-France à l’Époque moderne.

Raphaël Morera

Page de l'archive
Water, king and lords in the Île-de-France region during the modern age.
Abstract :
L’eau, sous ses différentes formes, est à la source l’activité économique moderne. Collectée par le drainage ou l’irrigation, elle est nécessaire à l’élevage ou l’agriculture. Canalisée et orientée, elle soutient la navigation et anime les machines dédiées à la production manufacturière ou les moulins les plus simples. Dans l’Île-de-France moderne, le mouvement de croissance économique et démographique se traduit par une course à l’eau effrénée. Les besoins en farine de la ville de Paris augmentent autant que la demande en produits transformées, qu’ils soient textiles ou métallurgiques. Le dynamisme de la capitale implique ainsi une mobilisation de plus en plus intense de l’énergie motrice de l’eau. À l’état naturel, un cours d’eau divague et forme des marais au sein de son lit majeur. De même, les dépôts alluvionnaires en modifient régulièrement le tracé et ralentissent la vitesse d’écoulement. Le flux de l’eau est ainsi la manifestation d’une organisation plus ou moins hiérarchisée selon les cas, il est le fruit de l’exercice d’un pouvoir. Le droit coutumier de la vicomté de Paris, dont ressortissent les questions relatives à l’eau, prévoit la répartition des usages dans le cadre seigneurial et envisage prioritairement la meunerie. À l’inverse, la croissance industrielle bénéficie essentiellement du soutien de la monarchie, notamment par l’établissement de manufactures privilégiées. Le long des rivières, habitants et propriétaires, les seigneurs et leurs officiers, mais aussi la monarchie et ses représentants, dessinent par leurs interactions une hydrographie qui est aussi une pratique du territoire. L’objectif de cette communication consiste donc saisir le flux de l’eau en tant qu’expression d’un système normatif et par conséquent, d’analyser les conflits de l’eau en tant qu’oppositions entre logiques normatives. Elle sera construite autour de l’hypothèse que l’optimisation des usages de l’eau s’est faite dans une recherche constante d’équilibre entre des logiques normatives discordantes se concrétisant par une modification substantielle des modes d’administration des territoires franciliens.
Published : 2023-06-21
Document Type : Conference papers
Affiliation : École des hautes études en sciences sociales (EHESS)

Citation

L’eau, le roi et les seigneurs en Île-de-France à l’Époque moderne., 2023-06-21. URL : https://hal.science/hal-04338119