Les expressions territoriales du pouvoir seigneurial en Bretagne méridionale face aux tournants des XIVe et XVe siècles.

Brice Rabot

Page de l'archive
Territorial expressions of seigneurial power in southern Brittany facing the disruptions of the 14th and 15th centuriesface aux tournants des XIVe et XVe siècles.
Abstract :
Les campagnes de Bretagne méridionale – qui peut être divisée en deux sous-ensembles : pays vannetais et comté de Nantes – connaissent de profonds bouleversements au cours des XIVe et XVe siècles qui mettent à mal les expressions territoriales de l’autorité seigneuriale. Les affrontements armés dans le cadre de la guerre de Succession de Bretagne (1341-1365), suivis par ceux de la guerre de Cent Ans (1337-1453) et avec le royaume de France dans la seconde moitié du XVe siècle (1468 et 1487-1491) obligent les seigneurs à entreprendre des reconstructions et à adapter leurs exigences en faisant appel à de nouveaux relais et réseaux. L’émergence et la consolidation des domaines congéables en Vannetais, le renforcement progressif des métairies en comté de Nantes au cours du XVe siècle transforment à la fois les paysages mais aussi les relations entre les détenteurs d’autorité – les seigneurs et leurs officiers – et les tenanciers. Ces inflexions sont parfois délicates à saisir dans les sources bretonnes tardo-médiévales, faute de suivi chronologique suffisant, mais aussi faute de références explicites dans les actes. Il convient dans ces conditions de croiser les informations tirées des sources économiques – registres de compte, aveux et dénombrements – avec les traces du bâti. Le semis de manoirs, qui a fait l’objet de nombreuses études pour cet espace, est l’un des signes les plus manifestes. Il n’est néanmoins pas le seul. Les prisons, les lieux où se tenaient les assises seigneuriales ou encore les lieux de rassemblement des tenanciers pour s’acquitter des prélèvements – greniers et granges – interrogent eux aussi les rapports à l’autorité et la territorialisation du pouvoir, dans un contexte de dispersion des hommes dans les bocages de l’Ouest. Les ducs de Bretagne viennent concurrencer le pouvoir des seigneurs – à tous les niveaux de la hiérarchie – avec des patrimoines disséminés eux aussi, qui s’imbriquent plus ou moins aux possessions des autres nobles et sieurs. Les données tirées de l’étude de seigneuries doivent être remises en perspective avec celles du sous-ensemble régional pour tenter de comprendre les ressorts et les logiques d’organisation des territoires. Cette communication se propose de revenir sur ces thématiques en questionnant les rapports entre les hommes, l’autorité – ducale et seigneuriale – et les territoires à différentes échelles pour dégager quelques lignes de force, à l’aune des dernières recherches menées en Bretagne méridionale.
Published : 2023-06-21
Document Type : Conference papers
Affiliation : Nantes Université (Nantes Univ)

Citation

Les expressions territoriales du pouvoir seigneurial en Bretagne méridionale face aux tournants des XIVe et XVe siècles., 2023-06-21. URL : https://hal.science/hal-04338059