Les sénateurs provinciaux de l'empire romain : mythe ou réalité (Ier-IIIe siècle) ?

Christophe Badel

Page de l'archive
Abstract :
Les sénateurs provinciaux sous l’Empire romain : mythe ou réalité (Ier-IIIe siècle) ? Depuis plus d’un siècle, l’évaluation du poids des sénateurs d’origine provinciale (par opposition aux Italiens) constitue un grand « classique » de l’historiographie de l’Empire romain. Leur accroissement progressif apparaît en effet comme un des grands succès de l’intégration impériale et certains historiens modernes en ont déduit l’existence de clans régionaux au Sénat. Cependant, le lien de ces sénateurs avec les divers territoires provinciaux n’est pas si évident si l’on considère qu’un sénateur devait domicilier un tiers de ses terres en Italie et qu’il n’avait pas le droit de quitter la péninsule sans l’autorisation de l’empereur. Le but de cette communication est donc de réexaminer l’ancrage territorial des sénateurs provinciaux avec leur terre d’origine, à travers les marqueurs matériels (domaines, monuments, évergétisme) et les réseaux humains (clientèles et alliances matrimoniales). Elle sera spécialement attentive au maintien de cet ancrage, passée la première génération. L’enjeu sera de déterminer si la catégorie « sénateurs provinciaux » est seulement valable pour les hommes nouveaux mais possède aussi un sens pour leurs descendants. Il est aussi de voir le rythme et l’ampleur de la « déterritorialisation » impliquée par l’intégration impériale.
Published : 2023-06-21
Document Type : Conference papers
Affiliation : Université de Rennes (UR)

Citation

Les sénateurs provinciaux de l'empire romain : mythe ou réalité (Ier-IIIe siècle) ?, 2023-06-21. URL : https://hal.science/hal-04241138