Vies de lady Hester Stanhope

Hélène Palma

Lire ce document Page de l'archive
Abstract :
Lady Hester, féministe avant la lettre ?Lady Hester Stanhope, issue de l’aristocratie anglaise, petite-fille de William Pitt l’Ancien et nièce de William Pitt le Jeune, aimait rompre avec les conventions : désargentée par la faute d’un père fantasque et dispendieux, perdue de réputation parce qu’irrespectueuse de la bienséance, plusieurs fois endeuillée, elle trouva refuge en Orient. Là-bas, elle parvint à rassembler autour d’elle un cercle de notables orientaux, admiratifs de sa haute taille, de ses talents de cavalière, et de son accoutrement masculin, qui lui donnait de l’autorité, et qui les intimidait au point qu’ils ne savaient vraiment dire si elle était une femme, un homme ou un « être à part », comme elle le disait elle-même.Lady Hester vécut en Orient dans un perpétuel entre-deux, à la manière d’une nomade, constamment à la lisière entre deux genres, plusieurs cultures, et diverses langues et religions. Cette ambiguïté lui permit, dans une certaine mesure, de se ménager au Liban une influence locale : une consolation toute relative pour celle qui, se rêvant riche, influente, et surtout homme, s’imaginant occuper comme son oncle et son grand-père un poste prestigieux, termina pourtant ses jours dans le dénuement de sa maison en ruines, à Djoun, sur les hauteurs du Mont Liban.Malgré le fait que ses ambitions se soldèrent généralement par un échec, Lady Hester parvint à s’émanciper de plusieurs types de contrainte. Notamment les contraintes attachées à son sexe, puisqu’une femme, fût-elle aristocrate, n’était en ce temps-là pas censée accéder à une quelconque forme de pouvoir, ce qu’elle fit pourtant en Orient. Mais elle se libéra aussi des contraintes liées à sa situation de noble déclassée en Grande-Bretagne, puisqu’elle parvint à recréer, ailleurs, une partie du prestige qui accompagnait le nom des Stanhope et des Pitt.Au-delà de ces considérations, cette étude propose plus généralement de s’interroger sur le mythe, généralement dévalorisant, qui entoure le nom de Lady Hester Stanhope, et offre plusieurs pistes de réflexion pour cerner le personnage, dans son contexte social, temporel et géographique. Ce travail s’appuie en large part sur la correspondance inédite de Lady Hester, en anglais, français et en arabe.
Published : 2023-01-14
Document Type : Habilitation à diriger des recherches
Affiliation : Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur le Monde Anglophone (LERMA) ; Aix Marseille Université (AMU)

Citation

Hélène Palma, « Vies de lady Hester Stanhope », Nouveaux Imaginaires, 2023-01-14. URL : https://shs.hal.science/tel-04210322