De la villa 44 à l’hôtel international Silmandé : Habitations "de fortune" des sites aurifères burkinabè

Quentin Megret

Lire ce document Page de l'archive
Abstract :
International audience
Since the early 1980s, Burkina Faso has experienced a major gold mining boom. This rush has resulted in the establishment, throughout the country, of a multitude of work and living spaces dedicated to artisanal and small-scale gold mining. Based on ethnographic data gathered between 2008 and 2017, during field investigations carried out in the South-West region, this paper aims to outline, firstly, the uncertain context in which gold mining activity takes place. In a second part, an analysis of the way of life of the mining communities is performed, based on a description of the camp's dwellings and the singular perspective of a gold digger.
Depuis le début des années 80, le Burkina Faso connaît un boom aurifère d’ampleur. Cet élan s’est traduit par l’implantation, à travers le pays, d’une multitude d’espaces de vie et de travail dédiés à l’exploitation artisanale et à petite échelle de l’or. À partir de données ethnographiques recueillies entre 2008 et 2017, au cours d’enquêtes de terrain effectuées dans la région Sud-Ouest, cet article vise à cerner, dans un premier temps, le contexte incertain dans lequel l’activité aurifère se déploie. Une fois ce cadre posé, une analyse du mode de vie des communautés minières est développée en partant de la description des habitations du camp et de la perspective singulière d’un chercheur d’or.
Published : 2023
Document Type : Journal articles

Citation

Quentin Megret, « De la villa 44 à l’hôtel international Silmandé : Habitations "de fortune" des sites aurifères burkinabè », Habiter, 2023. URL : https://shs.hal.science/halshs-04082012