Audre Lorde et Léon G. Damas: présence de Lorde dans "Nouvelle Somme de la poésie noire", anthologie réunie par Damas dans sa revue Présence africaine.

Kathleen Gyssels

Page de l'archive
Abstract :
International audience
J’aimerais aborder la Relation entre Audre Lorde et Léon G. Damas. Ce dernier inclut quelques poèmes de Lorde dans sa « seconde anthologie » (fort méconnue). Publiée comme un numéro spécial dans la revue Présence Africaine, « Nouvelle Somme de la poésie noire » survole 106 poètes de langues européennes diverses. Qu’il ait inclus Lorde, et qu’il la situe de plus entre deux poètes africains américains (j’écris à dessein sans trait d’union ce terme) gays est hautement significatif. Damas était au courant de la non-hétéronormativité de ces poètes de couleur, de leur « double impasse » (en tant qu’hommes de couleur, et en tant qu’hommes désirant des hommes, et parfois aussi des femmes), le troisième homme de la négritude a œuvré pour briser le silence dont Lorde aussi cherchait à transformer urgemment l’effet déséquilibrant, voire déconstruisant sur l’individu. Dans ma communication, je démontrerai que Damas a bien entendu le message de Lorde, et qu’il est passé à l’action. Damas avait d’ailleurs aussi connu June Jordan, Nikki Giovanni, Rita Dove et Toni Morrison, toutes auteures qui ont « troublé le genre » en creux de leurs narrations d’émancipation racialisée.
Published : 2023-04-27
Document Type : Conference papers

Citation

Kathleen Gyssels, « Audre Lorde et Léon G. Damas: présence de Lorde dans "Nouvelle Somme de la poésie noire", anthologie réunie par Damas dans sa revue Présence africaine. », Audre Lorde, 2023-04-27. URL : https://hal.science/hal-04075633