Les dépenses militaires dans le monde en 2021 selon le SIPRI. Hypothèses, intérêt, limites

Jacques Fontanel

Lire ce document Page de l'archive
Abstract :
International audience
SIPRI statistics have always been preferred by economists and statisticians, and there is a collective confidence in the quality of qualitative and quantitative information that has not really been questioned after the errors in its estimates in the 1970s and 1990s. The UN has proposed a matrix of information on military expenditure, but states have not made the necessary efforts to fill it in, and no verification of the figures provided is proposed. The concept of military expenditure involves many assumptions about what belongs to national defense and specifically to the military domain, such as cybersecurity or the pensions of military personnel, for example. A state’s military expenditure has a double face: it is a threat to other non-allied countries, and at the same time it is a national protection that underpins the security that a state owes its population. Comparative information on military expenditure in the world has a highly political value. According to SIPRI, military spending is increasing significantly in the face of new threats of conflict that are likely to lead to military wars. The United States and the OTAN are the biggest spenders in the order of military expenditures, but autocratic countries are increasing their efforts in this area, with the objective of providing an alternative to Western civilization.
Les statistiques du SIPRI ont toujours eu la préférence des économistes et statisticiens et une confiance collective concernant la qualité des informations qualitatives et quantitatives qui n'a pas été vraiment remise en question après les erreurs de ses estimations des années 1970-1990. L'ONU a bien proposé une matrice d'informations sur les dépenses militaires, mais les États n'ont pas fait les efforts nécessaires pour la remplir et aucune vérification des chiffres fournis n'est proposée. Le concept de dépense militaire suppose de nombreuses hypothèses sur ce qui appartient à la défense nationale et spécifiquement au domaine militaire, notamment dans le cadre de la cybersécurité ou des retraites des personnels militaires, par exemple. Les dépenses militaires d'un État ont une double face, c'est une menace pour les autres pays non alliés, et en même temps c'est une protection nationale qui fonde la sécurité qu'un État doit à sa population. L'information comparée des dépenses militaires dans le monde a une valeur hautement politique. Selon le SIPRI, les dépenses militaires augmentent significativement face aux nouvelles menaces de conflits qui sont susceptibles de déboucher sur des guerres militaires. Les Etats-Unis et l'OTAN sont les plus grands dépensiers dans l'ordre des dépenses militaires, mais les pays autocratiques accroissent leurs efforts dans ce domaine, avec l'objectif de fournir une alternative à la civilisation occidentale.
Published : 2023-03
Document Type : Journal articles

Citation

Jacques Fontanel, « Les dépenses militaires dans le monde en 2021 selon le SIPRI. Hypothèses, intérêt, limites », PSEI, 2023-03. URL : https://shs.hal.science/halshs-03987439