Sortir du silence de l’inceste : réflexions sociologiques sur une longue occultation sociale

Marie Romero

Lire ce document Page de l'archive
Abstract :
International audience
Dans le contexte de libération de la parole des femmes victimes de violences sexuelles (mouvement #Meetoo, #balanceton porc) et de vifs débats sociaux sur les rapports de domination de genre, on a découvert avec stupeur en France, l’ampleur des situations réelles d’inceste où les enfants sont les premières victimes, des filles mais aussi des garçons. Pourtant aujourd’hui, la société semble (re)découvrir l’inceste, alors qu’en France on en parle depuis les fin des années 80, dans le sillage des fortes mobilisations féministes contre les violences sexuelles et des acteurs de la protection de l’enfance contre la maltraitance. Cet apparent paradoxe s’explique par les mises sous silence de l’inceste qui dans leur complexité ont induit collectivement un déni de reconnaissance sociale des victimes. Cette communication se propose donc de réfléchir au silence de l’inceste et son assignation à l’invisibilité, aux changements sociologiques qui ont permis de favoriser une prise de conscience sociale sur la réalité ordinaire de l’inceste : celle d’une violence sexuelle spécifique commise sur enfant.
Published : 2023-02-03
Document Type : Journal articles
Affiliation : Centre Norbert Elias (CNELIAS) ; École des hautes études en sciences sociales (EHESS)-Avignon Université (AU)-Aix Marseille Université (AMU)-Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), École des hautes études en sciences sociales (EHESS), EUR LEXSOCIETE

Citation

Marie Romero, « Sortir du silence de l’inceste : réflexions sociologiques sur une longue occultation sociale », L'inceste face au droit et à la justice, 2023-02-03. URL : https://hal.science/hal-03971028