Personnaliser la nature, un « devenir animiste » du droit moderne ?

Paul Guillibert

Lire ce document Page de l'archive
Abstract :
International audience
La consécration de droits de la nature a souvent pris la forme d’une personnalisation juridique de la nature. Donner des droits à la nature, notamment celui d’être défendue lors de procédures judiciaires, suppose de lui conférer une personnalité juridique. Cela revient-il à dire qu’il y aurait un « devenir-animiste » du droit moderne sous l’influence de cosmologies non-modernes ? Ou bien le caractère fictionnel de la personnalité juridique suffit-il à expliquer la forme que prennent aujourd’hui les droits de la nature ?
Published : 2022-11-24
Document Type : Journal articles
Affiliation : Université de Namur [Namur] (UNamur)

Citation

Paul Guillibert, « Personnaliser la nature, un « devenir animiste » du droit moderne ? », Lexsociété, 2022-11-24. URL : https://hal.science/hal-03869692, DOI: 10.61953/lex.3331