De la quotidienneté à l’ésotérisme : Réception bamanan de l’image de l’Homme au Bèlèdougou (Mali)

Amadou Zan Traoré

Lire ce document Page de l'archive
Abstract :
International audience
Human communities are made of values that underlay socio-cultural realities. By way of example, traditional West African societies are illustrated by their image codification. This specificity shapes their identities and sculpts their sociohistorical aims and activities. In this regard, the Bamanan background of Beledougou, resulting from its very rich culture, uses various images to distill its cardinal values. Under their cover, the Bamanan vivify the religious and parareligious manifestations which punctuate life. From initiation societies to harmless activities they attach a particular importance to the image of man and woman. Their images have different socio-cultural and even ethnophilosophical perceptions. From circumcision to traditional marriage (Fura), the image of an individual has an explicit symbolism that determines his integration, his success or his failure in companies. As result, the Bamanans give an important of place to the different images of Man. It is an expression that sometime conveys its identity, sometimes a reading track of the circle of initiates. It requires an initiatory, description under the dictation of social cognition. It is a whole science in this centuries old orality. This study analyzes, with qualitative investigatons on the one hand, the images of Man and their daily impact, on the other hand, the didactism of images in the bamanan confreres secret and the modernity.
Les communautés humaines sont faites de valeurs qui sous-tendent les réalités socioculturelles. À ce titre, les sociétés traditionnelles ouest-africaines s’illustrent par leurs codifications imagières. Cette spécificité façonne leurs identités et sculpte leurs visées et menées sociohistoriques. À ce propos, le milieu bamanan du Bèlèdougou, résultante de sa très riche culture, use de diverses images pour distiller ses valeurs cardinales. Sous leur couvert, les Bamanan vivifient les manifestations religieuses et parareligieuses qui ponctuent la vie de la communauté. Des sociétés d’initiation aux activités anodines, ils accordent une importance singulière à l’image de l’homme et de la femme. Leurs images ont différentes dimensions socioculturelles voire ethno-philosophiques. De la circoncision au mariage traditionnel (Fura), l’image d’un individu repose sur un symbolisme explicite qui détermine son intégration, sa réussite ou son échec dans les entreprises à venir. De ce fait, les Bamanan accordent une place de choix aux différentes images de l’être humain. C’est tantôt une expression porteuse de son identité, tantôt une piste de lecture pour le cercle des initiés. L’image nécessite un décryptage initiatique, sous la dictée de la cognition sociale, qui constitue toute une science dans cette oralité multiséculaire. Cette étude analyse, par des investigations qualitatives, d’une part les images de l’être humain et leur portée au quotidien, d’autre part, le didactisme des images dans les arcanes confrériques bamanan et la modernité.
HAL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03871374/file/Traor%C3%A9%20HAL.pdf
Published : 2022-11-25
Document Type : Journal articles
Affiliation : Institut de Pédagogie Universitaire (IPU) ; Université de Bamako

Citation

Amadou Zan Traoré, « De la quotidienneté à l’ésotérisme : Réception bamanan de l’image de l’Homme au Bèlèdougou (Mali) », Revue (In)Disciplines, 2022-11-25. URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03871374