Vers un nouvel imaginaire du féminin : l’écriture privée de Chen Ran

Guo Lanfang

Lire ce document Page de l'archive
Abstract :
International audience
Chen Ran 陈染 est une des figures majeures de la littérature chinoise des années 90. Son autofiction, Une vie privée, qui a suscité de vifs débats, est devenue une œuvre incontournable dans la littérature féminine chinoise, faisant de l’auteure l’une des figures représentatives de « l’écriture privée » (Sirenhua xiezuo私人化写作) ou « l’écriture personnelle » (Gerenhua xiezuo个人化写作). La présente communication vise à étudier comment l’écrivaine, au moyen des outils psychanalytiques, a pu explorer, avec une telle pertinence, le monde intérieur des sujets et réussir à construire une subjectivité féminine, qui s’impose dans un espace culturel fort phallocentrique.
Published : 2017-09-21
Document Type : Conference papers

Citation

Guo Lanfang, « Vers un nouvel imaginaire du féminin : l’écriture privée de Chen Ran », Nouveaux Imaginaires, 2017-09-21. URL : https://shs.hal.science/halshs-01665650