Le langage comme mystère non révélé: voix et identification dans les autismes

Inês Catão

Lire ce document Page de l'archive
Abstract :
National audience
Le diagnostic de l’autisme est clinique et il ne se fait pas par exclusion. Le sujet autiste fonctionne d’une manière particulière qui indique un mode de « structuration » subjective différente de celle de la majorité des enfants. Les trouvailles cliniques et les recherches nous font émettre l’hypothèse d’un engagement de l’identification primaire dans les autismes. Le langage resterait, tout au moins pour la majorité des autistes, un mystère non révélé. L’étude des émissions sonores de l’enfant autiste ouvre un chemin intéressant. Interrogées à partir de la théorisation lacanienne sur la pulsion invocante, ces émissions peuvent indiquer à quel moment de l’organisation pulsionnelle se trouve l’enfant et servir ainsi à la clarification diagnostique et à l’évaluation de l’évolution et de la direction du traitement.
Published : 2015-12
Document Type : Journal articles
Affiliation : Université de Nice Sophia-Antipolis (UNSA)

Citation

Inês Catão, « Le langage comme mystère non révélé: voix et identification dans les autismes », Oxymoron, 2015-12. URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03651509