Marie Tholon

Danses et percussions sabar et ballet manding au Sénégal

Lire ce document Page de ce document
Danses et percussions sabar et ballet manding au Sénégal: Entre gueew et ballet, quels corps pour quelles pratiques ?
Abstract :
International audience
Sabar dances and percussion, as practices of the gueew, are present in the North of Senegal, and could be considered as endogenous forms. Ballet manding dances and percussion came from social practices of Mali, Guinea, Casamance transposed on stage and diffused by the west african national ballets since the independence years. These musico-choreograpahic forms are successful in the north of Senegal, notably at young people and at the new artist’s generation. After the introduction and contextualization of these forms sabar and ballet manding, we will observe the actors who appropriate these knowledges. A comparative analysis of the choreographic identities sabar and ballet manding will let appear some various knowledge in their apprenticeship. Then we will discover that the modalities of incorporation of the musical and choreographic knowledge are changing with the gender and the social milieu of the learners.
Les danses et percussions sabar, en tant que pratiques retrouvées dans le gueew sont essentiellement présentes sur le territoire nord sénégalais et peuvent être considérées comme des formes endogènes alors que les danses et percussions ballet manding sont issues des pratiques du Mali, de Guinée, de Casamance, transposées sur les scènes et diffusées majoritairement par les ballets nationaux ouest africains depuis la période des indépendances. Ces formes musico-chorégraphiques ballet manding rencontrent depuis un franc succès au Nord du Sénégal, notamment auprès des jeunes praticiens et de la nouvelle génération d’artistes. Après avoir introduit et contextualisé les formes musicochorégraphiques sabar et ballet manding, nous poserons un regard sur les acteurs qui s’approprient ces savoirs. Une analyse comparative des identités chorégraphiques sabar et ballet manding laissera apparaître certains savoirs nécessaires à leur apprentissage. Nous découvrirons ensuite que les modalités d’incorporation des savoirs musicaux et chorégraphiques varient en fonction du genre et du milieu dont sont issus les apprenants.
Keywords : danse, percussions, musique, sabar, ballet manding, genre, Sénégal, corps, griot, artiste, processus de transmission
Published : 2008-10-09
Document Type : Conference papers

Citation

Marie Tholon, « Danses et percussions sabar et ballet manding au Sénégal », Corps et savoir, 2008-10-09. URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03441117