Derrière le droit, les institutions et les actes, quid de l’usager ?

Michel Chauvière

Lire ce document Page de l'archive
Abstract :
International audience
En clôture, cette intervention souligne l’importance du débat, en même temps qu’il le relance, sur quelques points essentiels apparus durant les deux journées : notamment l’historicité fondamentale du « social réalisé » et des professions idoines, la question des institutions et la problématique du « souci des autres ». L’auteur y rappelle également la part du droit, évoque l’opposabilité relative des pratiques et sonde les potentialités contradictoires de la rhétorique des usagers, entre progrès démocratique et conversion consumériste du social.
Published : 2009-06-04
Document Type : Conference papers
Affiliation : Centre d'Etudes et de Recherches de Sciences Administratives et Politiques (CERSA) ; Université Panthéon-Assas (UP2)-Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), epi-revel, Catherine Félix, Julien Tardif

Citation

Michel Chauvière, « Derrière le droit, les institutions et les actes, quid de l’usager ? », Actes éducatifs et de soins, 2009-06-04. URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03425374