La chimie et l'écriture

Primo Levi, Catherine Paoletti

Lire ce document Page de l'archive
Abstract :
International audience
Primo Levi est entré en littérature à partir de deux des expériences fondatrices de la modernité : celle des camps de concentration, dont il a tiré une longue méditation sur la condition humaine, depuis Si c'est un homme jusqu'à son dernier livre, Les naufragés et les rescapés ; et celle de la technoscience. Ingénieur chimiste, sa pratique fonde plusieurs de ses livres, de La clef à molette (voir p. 94 ) au Système périodique. Et l'intrication de ces thèmes, dans tel le ou tel le nouvelle, par exemple sur son «travail» de chimiste au camp de Dora, donne à l’œuvre de Primo Levi une exceptionnelle résonance en notre temps. Primo Levi nous a quittés en 1988. Sous le titre Dialogo, est paru en 1985 ( Einaudi), un livre à deux voix, entretien de Primo Levi avec Tullio Regge, physicien théoricien de grande réputation, préoccupé, lui aussi, par les rapports de la science et de la culture. Nous avons extrait de ce petit livre, avec l'aimable autorisation de Madame Lucia Levi, les quelques pages les plus significatives des réflexions de Primo Levi sur son double métier de chimiste et d'écrivain.
Published : 1990
Document Type : Journal articles
Affiliation : Università degli studi di Torino = University of Turin (UNITO)

Citation

Primo Levi, Catherine Paoletti, « La chimie et l'écriture », Alliage, 1990. URL : https://hal.science/hal-03402030