Homo scientificus

Jean-Claude Kaufmann

Lire ce document Page de l'archive
Abstract :
International audience
Nous nous faisons de la science une idée un peu trop «laboratoires et blouses blanches». Certes, les gros appareils, les expériences diverses et les termes savants sont des éléments importants de la production scientifique. Mais au delà, la science est partout, de plus en plus agissante, y compris dans la banalité de la vie quotidienne. Nous ne mangeons plus selon les normes léguées par les coutumes, nous étudions nos repas ; nous nous documentons sur les dernières trouvailles de la diététique et inventons des dosages personnels. Nous n'élevons plus nos enfants sans même y penser, en suivant la tradition, nous mettons au point le comportement éducatif qui nous semble le meilleur, après avoir lu des magazines ayant eux-mêmes digérés les résultats les plus récents de la pédiatrie, de la psychologie et de bien d'autres disciplines. C'est désormais nous tous, gens ordinaires, qui avons endossé la blouse blanche et expérimentons notre existence. Nous sommes devenus (collectivement et individuellement) chercheurs face à notre propre vie comme objet.
Published : 1990
Document Type : Journal articles
Affiliation : Centre de recherche sur les liens sociaux (CERLIS - UMR 8070) ; Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3-Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS)-Université Paris Cité (UPCité)

Citation

Jean-Claude Kaufmann, « Homo scientificus », Alliage, 1990. URL : https://hal.science/hal-03390663