Pour une ébauche de périodisation des violences structurelles

Sara Calderón

Lire ce document Page de l'archive
Abstract :
International audience
Parce que leur nature même est celle d’un mécanisme participant à établir une hiérarchie sociale, il ne fait pas de doute que les violences sociales structurelles sont en mesure de nous éclairer sur les sociétés qui, au fil du temps, se sont mises en place. Produit de la domination qui s’est installée à un moment donné de l’histoire, elles configurent et stabilisent aussi la société qui les a engendrées. S’interroger sur leur évolution dans le temps présente donc l’intérêt de permettre une périodisation des sociétés, éclairant sous un autre jour une histoire déjà connue, et ce d’autant plus que, comme il est déjà acquis, elle a pour beaucoup été écrite par les dominants et passe sous silence d’amples pans de l’évolution de l’humanité qui, s’ils ont aussi participé à son progrès, ont souvent été partiellement ou totalement jetés aux oubliettes.La tâche de périodiser les violences sociales structurelles n’est pas simple pour autant, car celles-ci intègrent différents systèmes de domination qui se sont mis en place au long de l’histoire. Par ailleurs, il faut préciser que la tâche de périodiser ces violences est si vaste, que les considérations ici recueillies ne peuvent constituer que l’ébauche de cette tâche.
Published : 2021-09-30
Document Type : Conference papers
Affiliation : Laboratoire Interdisciplinaire Récits, Cultures et Sociétés (LIRCES) ; Université Nice Sophia Antipolis (1965 - 2019) (UNS)-Université Côte d'Azur (UCA)

Citation

Sara Calderón, « Pour une ébauche de périodisation des violences structurelles », Nouveaux Imaginaires, 2021-09-30. URL : https://shs.hal.science/halshs-03380332