Compassionate Conservatism and the Limits of Reform

Frédéric Herrmann

Lire ce document Page de l'archive
Abstract :
International audience
Cet article vise à donner aux candidat-e-s au CAPES externe d'anglais un modèle de rédaction pour l'épreuve de composition en langue étrangère. Ce sujet-type s'inscrit dans l'axe d'étude« Le Passé dans le Présent», mis au programme de la session 2020 du concours. Les trois documents qui le constituent invitent à réfléchir de manière diachronique au paradoxe d'un conservatisme réformateur au Royaume-Uni. Benjamin Disraeli, David Cameron et Theresa May, premiers ministres en fonction ou en devenir, entendent proposer, chacun selon des modalités qui lui sont propres, des politiques sociales qui viendraient pallier les difficultés rencontrées par les couches les moins aisées de la population. L'enjeu de l'argumentation est de montrer les limites de ce « conservatisme de la compassion » par l'analyse des mécanismes politiques et sociologiques qui le sous-tendent. Se pose également la question de la filiation de ce conservatisme « disraélien » dans les temps présents.
Published : 2019-10
Document Type : Journal articles
Affiliation : Triangle : action, discours, pensée politique et économique (TRIANGLE) ; École normale supérieure de Lyon (ENS de Lyon)-Université Lumière - Lyon 2 (UL2)-Sciences Po Lyon - Institut d'études politiques de Lyon (IEP Lyon) ; Université de Lyon-Université de Lyon-Université Jean Monnet - Saint-Étienne (UJM)-Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS)

Citation

Frédéric Herrmann, « Compassionate Conservatism and the Limits of Reform », Cycnos, 2019-10. URL : https://shs.hal.science/halshs-03190374