La troisième révolution industrielle

Jacques Fontanel

Lire ce document Page de l'archive
La troisième révolution industrielle: une question de survie ?
Abstract :
International audience
Global warming, in the light of the market economy of capitalism, appears to be a long-term issue, whereas decisions concerning biodiversity and the quality of life of humans on Earth must be taken today. The rise of the third industrial revolution based on the Internet, renewable energies and careful management of the Earth's resources is becoming urgent. ICTs, vehicles, energy sources, real estate and agriculture are directly concerned. States must make it possible for this revolution to take place quickly, despite the major obstacles they have to overcome, such as the shortcomings of renewable energy, blocked assets, the interests of the dominant major groups resulting from the second industrial revolution, the short-term policies of pension funds, and the reluctance of fossil fuel producers. Technological innovation cannot solve all societal and social issues. The rules of the game of economic globalisation must therefore be changed, through public and private commitment to the green revolution, a search for greater social justice or the application of the rules of "enlightened catastrophism". Without a strong action by humans, the evolution of the planet will become humanly uncontrollable and will even raise the question of the survival of humanity.
Le réchauffement climatique, à l’aune de l’économie de marché du capitalisme, apparaît comme une question de long terme, alors que les décisions concernant la biodiversité et la qualité de la vie des hommes sur Terre doivent être prises aujourd’hui. L’essor de la troisième révolution industrielle fondée sur Internet, les énergies renouvelables et la gestion précautionneuse des ressources de la Terre devient urgent. Les TIC, les véhicules, l’immobilier et l’agriculture sont directement concernés. Les États doivent rendre possible la mise en place rapide de cette révolution, malgré les obstacles importants qu’ils ont à surmonter, comme les failles de l’énergie renouvelable, les actifs bloqués, les intérêts des grands groupes dominants issus de la deuxième révolution industrielle, les politiques à court terme des fonds de pension, et les réticences des producteurs d’énergies fossiles. L’innovation technologique ne peut pas résoudre toutes les questions sociétales et sociales. Il convient donc de modifier les règles du jeu de la globalisation mondialiste, par une volonté d’engagement public et privé en faveur de la révolution verte, une recherche de plus grande justice sociale ou l’application des règles du « catastrophisme éclairé ». Sans une action volontariste des hommes, l’évolution de la planète deviendra humainement incontrôlable et posera même la question de la survie de l’humanité.
Published : 2020-05
Document Type : Journal articles
Affiliation : Centre d'études sur la sécurité internationale et les coopérations européennes (CESICE) ; Université Grenoble Alpes (UGA)-Sciences Po Grenoble - Institut d'études politiques de Grenoble (IEPG) ; Université Grenoble Alpes (UGA)-Université Grenoble Alpes (UGA)

Citation

Jacques Fontanel, « La troisième révolution industrielle », PSEI, 2020-05. URL : https://shs.hal.science/halshs-03158080