Liza Steiner

L'écriture féminine du désir : libération/libéralisation

Lire ce document Page de ce document
Résumé :
International audience
Cet article analyse la réactivation de motifs sadiens dans deux romans de l’extrême contemporain : La vie sexuelle de Catherine M., de Catherine Millet et Putain, de Nelly Arcan. Dès le XVIIIème siècle, l’œuvre de Sade, et plus particulièrement l’hypothèse économique qui gouverne son système libertin, avait mis en scène les potentialités destructrices d’une rationalisation de la jouissance indexée sur des critères économiques. Mais les œuvres de Millet et d’Arcan convoquent une nouvelle communauté du désir au sein de laquelle la jouissance se révèle injonctive. De la numération des partenaires à une production sexuelle devenue production économique, l’écriture féminine contemporaine fait valoir le désir comme un analyseur social des nouveaux rapports de domination.
Mots-clés : représentation de la société, norme, libertinage, roman, littérature contemporaine, transgression
Type de document : Conference papers

Citer ce document

Liza Steiner, " L'écriture féminine du désir : libération/libéralisation", paru dans "Nouveaux Imaginaires", Nouveaux imaginaires du féminin, URL : https://hal.univ-cotedazur.fr/hal-01666814