sara calderon

Le symbolique est politique. Quel projet politique pour contrer les violences interrelationnelles structurelles?

Lire ce document Page de ce document
Résumé :
International audience
La violence contre les femmes, celle qui sévit dans nos lieux de travail et nos établissements scolaires constitue un des problèmes qui affectent de nos jours nos sociétés... Sans même que l’on s’en aperçoive réellement, celles-ci sont devenues de plus en plus violentes, non seulement dans les images qui y circulent, mais encore dans le rapport qui s’établit entre individus : les féminicides ou le bullying prennent la forme de véritables épidémies invisibles, au point que certains pays européens choisissent aujourd’hui de les considérer comme des problèmes de santé publique. Il s’agit dans cet essai de se livrer à une analyse des dynamiques sociales les plus susceptibles de recéler en leur sein des violences structurelles, afin d’en extraire des conclusions permettant à leur tour de jeter un regard critique sur quelques unes des dernières théories politiques qui ont émergé à gauche. Ce regard passera par l’analyse de la violence interrelationnelle structurelle, afin d’élucider les apports potentiels de chaque projet pour ce qui est de la lutte contre la violence interrelationnelle structurelle.
Mots-clés : Violences, genre, projet politique
Type de document : Conference papers

Citer ce document

sara calderon, " Le symbolique est politique. Quel projet politique pour contrer les violences interrelationnelles structurelles?", paru dans "Nouveaux Imaginaires", Nouveaux imaginaires du féminin, URL : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01740600