Saadia Taouki

L'identité féminine dans le roman marocain: déconstruction du réel à travers l'imaginaire dans Rêves de femmes de Fatema Mernissi

Lire ce document Page de ce document
Résumé :
International audience
Dans son roman Rêves de femmes, Fatima Mernissi a essayé de remettre en question l'imaginaire et de saisir sa part subjective. À travers ce récit, Mernissi raconte une enfance au Harem où l'identité féminine s'exprime dans sa pluralité au sein d'une société traditionnelle, les frontières entre le monde des hommes et celui des femmes sont bien déterminées. À travers la notion de Harem, l'imaginaire subjectif émerge et construit son contre discours par rapport à l'imaginaire collectif incorporé par le discours normatif. Ce dernier contribue à la construction identitaire des femmes au sein du harem en les inscrivant dans un processus de socialisation naturalisant et dominant. L'imaginaire sert dans ce roman à remettre en question la notion de harem en tant qu'espace de l'homogénéité identitaire des femmes, pour l'inscrire dans son histoire plurielle de l'époque.
Mots-clés : l'imaginaire subjectif, Identité, féminin, imaginaire, Harem, réalité normative, subversion, norme sociale
Type de document : Conference papers

Citer ce document

Saadia Taouki , " L'identité féminine dans le roman marocain: déconstruction du réel à travers l'imaginaire dans Rêves de femmes de Fatema Mernissi", paru dans "Nouveaux Imaginaires", Nouveaux imaginaires du féminin, URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01665796