Jacques Cabassut, Sarah Troubé

Ignorance, croyance et incroyance

Lire ce document Page de ce document
Résumé :
International audience
La praxis psychanalytique se constitue non comme une doxa, mais comme trou dans le(s) savoir(s), savoir(s) insu(s), ou autres savoirs constitutifs du rebus de la rationalité scientifique moderne. Elle déploie ainsi de façon originale le rapport du sujet (de l’individuel comme du sujet du collectif) à l’Autre et aux autres, et ce sur les différents registres de l’ignorance, de la croyance et de l’incroyance. Nous devons revisiter ces différentes notions à l’orée de la dimension de l’inconscient, pour mieux clarifier les liens complexes entre savoir et vérité, certitude et semblant, passion, impuissance et toute puissance. Et ce, à un moment où le « phénomène époqual » (selon Günther Anders) se caractérise par l’alliance voire le pacte entre sujet de la Science et sujet du Marché.
Type de document : Conference papers

Citation

Jacques Cabassut, Sarah Troubé, " Ignorance, croyance et incroyance", paru dans "Nouveaux Imaginaires", La production du savoir : formes, légitimations, enjeux et rapport au monde, URL : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02422264