Ludivine Diss Alienne

S’emparer de la robotique humanoïde, ou comment une approche genre permet de penser le robot

Lire ce document Page de ce document
Résumé :
International audience
Les robots humanoïdes se veulent comme une imitation de l’être humain, les chercheurs créant leurs robots à partir d’une approche dite « bio-inspirée ». Cette approche cherche à reproduire dans la machine des capacités propres à l’être vivant, à l’être humain en particulier. En cela elle sous-entend l’existence d’une certaine vision de l’humain qui, nous le verrons, est loin de prendre en compte l’humain dans sa diversité et sa multiplicité. Les chercheurs en robotique, souvent des hommes, se posant rarement la question du genre, nous verrons que le robot est rarement pensé autrement que comme masculin, excepté lorsqu’il s’agit de réaliser des tâches de soin ou de faire de l’accueil au public. Alors que le robot pourrait être un moyen de redéfinir notre ontologie et de développer de nouveaux imaginaires, il apparaît dans la recherche en robotique actuelle comme une pâle copie d’une certaine vision de l’être humain. Il est temps pour la critique féministe de s’emparer de cet objet-sujet.
Mots-clés : Robot humanoïde, critique féministe, androcentrisme – science, technologie and society studies – androcentrisme – science « dure » – genre
Type de document : Conference papers

Citer ce document

Ludivine Diss Alienne, " S’emparer de la robotique humanoïde, ou comment une approche genre permet de penser le robot", paru dans "Nouveaux Imaginaires", Nouveaux imaginaires du féminin, URL : https://hal.univ-cotedazur.fr/hal-01666767