Jean-Luc Gautero

Collectifs de pensée et savoirs situés

Lire ce document Page de ce document
Résumé :
International audience
L’épistémologie des savoirs situés élaborée par Donna Haraway en relation avec Sandra Harding se situe fondamentalement dans une perspective féministe, mais c’est tout naturellement qu’elle s’élargit à d’autres visées émancipatrices, puisqu’elle s’oppose à « la tradition analytique, profondément redevable à Aristote et à l’histoire transformatrice du “Patriarcat blanc capitaliste” » . Il y a un triple système d’oppressions associées, et l’on ne peut en combattre valablement une sans combattre les autres : « La conscience de genre, de race et de classe nous est imposée par la terrible expérience historique des réalités contradictoires du patriarcat, du colonialisme et du capitalisme » . L’épistémologie que développe Ludwik Fleck n’affiche pas de telles intentions, elle se donne plutôt un objectif premier de scientificité.
Type de document : Conference papers

Citer ce document

Jean-Luc Gautero, " Collectifs de pensée et savoirs situés", paru dans "Nouveaux Imaginaires", La production du savoir : formes, légitimations, enjeux et rapport au monde, URL : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02422685