Sandrine Villers

La politique des auteurs au service de l'adaptation : L'exemple des séries noires américaines et de François Truffaut

Lire ce document Page de ce document
Résumé :
International audience
Maître de conférences en études américaines Université Paris 8 sandrinevillers@hotmail.com Sandrine Villers est maître de conférences en études américaines à l'Université Paris 8. Elle a obtenu un premier doctorat de littérature et de civilisation américaines à Paris 4, puis un Ph.D. de littérature et de cinéma comparés à Tulane University. Elle a écrit entre autres un essai sur le théâtre de Tennessee Williams et de nombreux articles sur le cinéma américain. Résumé : Concepteur de la politique des auteurs via son article de critique mordant « Une certaine tendance du cinéma français » publié en 1954 dans Les Cahiers du cinéma et devenu le manifeste de la Nouvelle Vague, François Truffaut, le metteur en scène, prouve quelques années plus tard que même en adaptant des auteurs très éloignés de lui, un réalisateur peut parvenir à la fois à comprendre l'esprit du roman original et à introduire son propre univers. Sandrine Villers montre comment Tirez sur le pianiste, La mariée était en noir, la Sirène du Mississippi, Une belle fille comme moi et Vivement dimanche !, tous tirés de romans de série noire, sont devenus des classiques truffaldiens au même titre que la série Doinel, le Dernier Métro, ou la Femme d'à côté.
Type de document : Journal articles

Citation

Sandrine Villers, " La politique des auteurs au service de l'adaptation : L'exemple des séries noires américaines et de François Truffaut", paru dans "Revue (In)Disciplines", N°3 - 2019 - Représenter les frontières et les flux, URL : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02319845